Programme Italien pour la sécurité alimentaire (PISA)

Encourager la communication participative

Favoriser le dialogue communautaire

Promouvoir l'égalité des genres

Élever la voix des agriculteurs

Les faibles  liaisons avec les marchés nationaux et internationaux ainsi que le manque d'accès aux technologies génèrent de graves difficultés dans la production alimentaire dans les régions d’Afrique de l'Ouest. Ceci se traduit par de lourdes pertes pendant et après la période des récoltes. Par conséquence, les revenus des familles décroissent et l'insécurité alimentaire augmente dramatiquement. Renforcer donc le secteur agricole ne soutient pas seulement l'accès aux aliments nutritifs ; cela facilite également la création d'un environnement durable qui soit en degrés d’améliorer la sécurité alimentaire et le développement économique.

Le programme Sécurité alimentaire à travers la commercialisation de l'agriculture (ACSE) soutenu par le gouvernement Italien a été mis en œuvre dans sept pays d'Afrique de l'Ouest : Gambie, Guinée-Bissau, Guinée, le Sénégal, le Liberia, la Sierra Leone et le Mali. L'objectif principal du programme est celui de soutenir le développement rural et agricole en Afrique de l'Ouest. Pour se faire le programme facilite l'intégration des petits producteurs dans la chaîne de valeur, encourage la demande du marché pour améliorer la sécurité alimentaire des populations dans les zones rurales et adopte une dimension régionale pour répondre aux besoins locaux. La stratégie du programme constitue des avantages environnementaux, sociaux et économiques pour la vie des agriculteurs et de leurs communautés.

Le programme a débuté en 2006 et a été mis en œuvre conjointement par l'agro-industrie Division (AGS) et Département de la coopération technique de la FAO (TC) l'infrastructure rurale de la FAO. Le support concernant la communication pour le programme PISA a été fourni par le Bureau de la recherche et vulgarisation (OEKR). Ce dernier se base sur l’approche ComDev - communication pour le développement: un processus qui utilise les méthodes participatives pour favoriser la participation des populations dans les activités de développement. L’approche ComDev permet aux groupes communautaires de diagnostiquer les problèmes auxquels ils sont confrontés ainsi qu’entreprendre des décisions propre concernant leur propre développement. La participation populaire représente un élément essentiel du programme PISA. Les bénéficiaires sont activement impliqués dans tout le processus. L’approche ComDev prévoit que les bénéficiaires identifient les défis locaux, envisagent et mettent en place leur propres mécanismes pour favoriser le développement rural.

Une étude concernant les stratégies de communication a été réalisée pour chaque pays. Au niveau régional, un atelier de formation ComDev a eu lieu en Avril 2011. Pour chaque pays, ComDev a donné la priorité et mis en œuvre les activités suivantes :

Sénégal : Diffusion de l'information sur le marché, campagnes de sensibilisation sur la santé, soutient a la coopération des agriculteurs et partage de connaissance.

Mali : Approches participatives liées aux questions de genre, renforcement des approches participatives paysannes et stratégies de consultation. Diffusion de l'information et le développement des marchés de canaux de communication entre les organisations d'agriculteurs et principaux acteurs du développement rural.

Guinea Bissau: Campagne de sensibilisation concernant l'éducation, la santé et développement rural. Diffusion d'information concernant les prix en collaboration avec SISA (Système d'information pour la sécurité alimentaire) et SIM (Système d'Information sur les Marchés) menant à la promotion des produits locaux.

Sierra Leone, le Libéria et Gambie: Améliorer l'accès aux informations de marché  pour soutenir les organisations paysannes (OC) en ce qui concerne les cultures, les produits à valeur ajoutée, les temps et lieux de commercialisation appropriées. Renforcement des capacités au niveau du district ainsi que formations concernant méthodologies de communication par radio rurale, téléphones mobiles, Internet, matériel imprimé et des visites d'échange .

Guinea : Campagnes de sensibilisation concernant l'amélioration de la production maraîchère. Renforcement des capacités techniques de communication participative afin de soutenir les groupes les plus vulnérables tels que les petits agriculteurs et les femmes qui sont activement impliqués dans les activités de production de transformation et de commercialisation.

Globalement, le programme PISA a bénéficié d'un large éventail d'intervenants dans la chaîne alimentaire tel que les commerçants locaux et nationaux, l'agro-industrie, les acheteurs et les consommateurs. Cela a permit d’achever une majeure disponibilité d'aliments de haute qualité pour les communautés et leurs marchés.