La plateforme e-Soko au service des agriculteurs et commerçants du Rwanda

Encourager la communication participative

Favoriser le dialogue communautaire

Promouvoir l'égalité des genres

Élever la voix des agriculteurs

Titre: Plateforme e-Soko 

Pays:Rwanda

Organisations: Ministère de l'Agriculture et des ressources animales du Rwanda

Thème: TIC pour le développement

La plateforme e-Soko offre des mises à jour en temps réel par messages textes concernant les prix des marché de produits agricoles aux agriculteurs et coopératives locales y compris celles se trouvant dans les régions plus éloignées. Les agriculteurs ne disposant pas de téléphones portables peuvent, quant à eux, accéder au système à partir des téléphones du village.

Le manque d'information des prix du marché se révèle au Rwanda un obstacle majeur pour les agriculteurs et/ou commerçants agricoles. En effet, les intermédiaires exploitent ce manque d'information en imposant des prix très bas pour les produits agricoles. Les responsables rwandais utilisent les données de l'e-Soko afin de prévoir les tendances du marché à long terme. On s'attend à ce que les prévisions générées aident à augmenter les revenus des agriculteurs. De nombreux agriculteurs spéculent sur le bon moment pour semer des graines, le type de cultures à planter et la bonne quantité de cultures à cultiver. Grâce à des décisions guidées par les données, les agriculteurs seront en mesure de produire plus efficacement et générer un revenus majeur.

Au Rwanda, plus du 75% de la population est liée et dépend de l'agriculture de subsistance. Une croissance concernant les revenus de l'agriculture se traduit en une croissance économique et la mobilité sociale. Le ministère rwandais de l'Agriculture et des Ressources Animales décrit la plateforme e-Soko tel qu'un élément essentiel pour la modernisation de l'agriculture et de l'élevage dans le but de parvenir à la sécurité alimentaire. Pour garantir une utilisation du système, le gouvernement entreprend une formation à grande échelle sur l'utilisation d'e-Soko destinées aux fonctionnaires du ministère, aux agriculteurs et aux commerçants.

En mai 2011, la plateforme e-Soko comptait déjà des données concernant 60 produits agricoles dans 41 marchés du Rwanda. Ainsi par exemple, pour qu’une coopérative de la banlieue de la capitale, Kigali, sache le prix de la pomme de terre ou de fèves de soja à Kigali avant de transporter leurs récoltes au capital à vendre, il suffit d'entrer un "code abrégé" avec le nom du produit (pommes de terre ou des haricots de soja dans ce cas) ainsi que le marché (Kigali). En quelques secondes, un message texte est envoyé dans la langue locale (Kinyarwanda) avec le devis de la journée.

L'article complet est disponible ici en anglais